Services postaux

Le réseau postal togolais est l’un des plus développés de la sous-région ouest-africaine. Le marché des services postaux est composé de sept opérateurs, la Société des Postes du Togo (SPT), opérateur public et de six opérateurs privés (voir tableau « acteurs postaux »).

Les différents opérateurs offrent leurs services à travers un réseau qui comporte 135 points de présence postale à travers tout le pays, dont : 89 pour la SPT ; 36 pour DHL ; 3 pour FedEx ; 2 pour UPS, 2 pour SDV Service Express, 1 pour Top Chrono et 1 pour GETMA.

Le réseau privé, composé de 46 points de présence postale, n’est implanté qu’à Lomé.

Le réseau public est exploité par la SPT, opérateur historique, prestataire de fait du service postal universel. Ce réseau est composé de 89 points de présence postale, essentiellement des bureaux de poste répartis sur l’ensemble du territoire.

Conformément aux dispositions du décret n°2003-135/PR du 28 mars 2003 définissant les modalités particulières de fourniture du service postal universel, chaque chef-lieu de préfecture ou sous-préfecture, ainsi que les zones qui seront retenues dans le cadre de l’aménagement du territoire en accord avec le Ministère, doivent être pourvus d’un bureau de poste ou point de vente, de distribution ou de prestations.

Ce principe a guidé l’organisation du réseau postal public actuel dont la configuration traduit une inégale couverture distinguant des zones urbaines mieux couvertes (avec 58 points de présence postale) contre 31 dans les localités administrativement considérées comme rurales.

Les services offerts

Les services et produits offerts sont pour l’essentiel les services de courrier et les services financiers. La SPT offre les services de courrier (courrier ordinaire, courrier express) et des services financiers postaux.

Les six sociétés privées offrent des services de courrier express principalement à l’international et sont localisées à Lomé.

Les activités de courrier

Le trafic des envois de courrier (tous flux confondus) pour l’année 2012 avoisine 2,3 millions d’objets, soit un ratio de 0,35 lettre par habitant. Il s’agit, essentiellement, des envois de la poste aux lettres (courrier ordinaire) dont les services sont assurés par la SPT.